Rechercher un sénateur ou un député
[Indiquez Nom et/ou Prénom ou choisir dans la liste]

Nom Prénom


M. Jean-Christophe Lagarde
Député Seine-Saint-Denis
Circonscription: 5
Région: Île-de-France
Mandature: XVème Législature

PASSÉ JUDICIAIRE CONNU
INFRACTION(S):PEINES ASSOCIÉES:
Attribution illégale de marché public
Durant mandature: Oui
Type(s): Faits de corruption
Date: ?
Condamnation en euros: 5000
Années si inéligibilité:
Mois si prison avec sursis:
Mois si prison ferme:
Date: 2012-12-XX
Détails:
Attribution illégale de marché public à une société de location de matériel événementiel. L'affaire se réglera discrètement en décembre 2012 via une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

FAITS NOTABLES:

Selon le journal Le Parisien, les démêlés de l'élu avec la justice démarrent avec deux plaintes déposées par un élu d'opposition. Dans la première, le plaignant accuse Jean-Christophe Lagarde de prise illégale d'intérêt dans l'attribution de marchés publics à une société où travaillent des proches d'une adjointe au maire de Drancy. Après enquête préliminaire faite par la brigade de répression économique, rien n'établit que l'adjointe au maire « était intervenue à un quelconque moment dans la conclusion ou l'exécution des marchés publics à ladite société ». L'affaire fut classée sans suite. La deuxième plainte concerne le paiement par la ville de frais importants pour des manifestations d'Oxygène, association « parapolitique » présidée par Lagarde. L'opposant fournit à la justice deux factures liées à l'organisation de barbecues géants. Les enquêteurs démontrent la fraude sans problème et prouvent que la mairie a pris indûment en charge plusieurs factures à la place de l'association politique du maire. Un arrangement légal est proposé à Jean-Christophe Lagarde : s'il rembourse l'intégralité des sommes, soit 51 712 euros, il ne sera pas poursuivi. Bien entendu, l'élu s'empresse d'opter pour cette solution. En 2013, une attribution de marché public à un architecte pour la tribune du stade Guy Môquet vaut à Jean-Christophe Lagarde une nouvelle mise en examen, cette fois-ci plus discrète. Il sera relaxé dans cette affaire en 2015."

Ce site utilise des cookies afin d'établir des mesures d'audience. Votre navigation sur le site vaut pour accord. En savoir plus / Refuser

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer